lundi 28 septembre 2020

L'avocat Arash Derambarsh, défenseur des agriculteurs, disculpé par une enquête journalistique

Le site d'information « WikiaAgri » (dédié au monde agricole et à l'univers agro-alimentaire) a publié un article fondé sur l'enquête d'investigation du site d'information le « Courrier de l'Atlas » .

Cet article est intitulé « L'avocat Arash Derambarsh, défenseur des agriculteurs, disculpé par une enquête ».

Le site d'information « WikiaAgri » rappelle qu'Arash Derambarsh est le premier avocat de France à avoir gagné un procès de l'agribashing en faveur de l'agriculteur contre son agresseur.

L'article rappelle qu'Arash Derambarsh a récemment été mis en cause, accusé de plagiat pour sa thèse de droit. Aujourd'hui, à la faveur de cette enquête journalistique qui montre les défaillances de cette accusation, il contre-attaque, et porte plainte.

vendredi 25 septembre 2020

Affaire du plagiat : innocenté par une enquête journalistique, Arash Derambarsh annonce déposer une plainte



Une longue enquête du « Courrier de l’Atlas » disculpe Arash Derambarsh de toute responsabilité concernant l’affaire du supposé plagiat de sa thèse. Cette enquête édifiante du journaliste Yassir Guelzim met en lumière des dysfonctionnements importants de l’Université Paris 1 la Sorbonne et confirme sa mauvaise foi.

Le 11 décembre 2015 Arash Derambarsh soutenait sa thèse, qui était validée par les directeurs de l’école doctorale eux-mêmes (NDLR : François-Guy Trébulle et Patrice Jourdain).

Dans l’enquête précitée, nous apprenons que : 

– C’est l’école doctorale de la Sorbonne qui a pris la décision de rendre l’accès à la thèse confidentiel jusqu’en 2047 et a elle-même signé cette décision. La signature d’Arash Derambarsh et des membres de son jury ne s’y trouve pas.

– Lors du conseil disciplinaire, de nombreuses pièces ont été écartés de façon curieuse et arbitraire par le rapporteur Jérôme Glachant et ses membres : l’attestation de témoins prétextant que certains habitent dans la même ville que Monsieur Derambarsh (ndlr : Courbevoie), un constat d’huissier pour prouver la bonne version et des témoignages.

– Après avoir analysé sa thèse, le « Courrier de l’Atlas » confirmera qu’il n’y a pas de plagiat mais des erreurs méthodologiques et un manque patent de formation.

– Fait étonnant : l’enquête du « Courrier de l’Atlas » affirmera que l’Université Paris 1 La Sorbonne est coutumière des dysfonctionnements puisque 300 thèses ne sont toujours pas enregistrées à cause d’une défaillance informatique de son école doctorale.

– Enfin et surtout, le « Courrier de l’Atlas » pointe du doigt le rôle d’un compte Twitter délateur (Thèse et Synthèse), créé avant le premier tour des élections municipales.

Celui-ci ayant fait pression sur l’Université de Paris 1 La Sorbonne et le maire de Courbevoie, Jacques Kossowski, en publiant plus de 1000 tweets à l’encontre d’Arash Derambarsh. Des tweets alternant souvent diffamation, cyberharcèlement et atteinte à des données personnelles.

Le « Courrier de l’Atlas » affirme que se cachent derrière ce compte anonyme deux professeurs et un opposant politique local LAREM à Courbevoie.

Arash Derambarsh confirme avoir déposé une plainte et une enquête de la police judiciaire est en cours.

Sources journaux et sites d’information :

– Le Courrier de l’Atlas

– France Soir

– Stéphane Larue

vendredi 5 juin 2020

Le portrait d'Arash Derambarsh dans TECHNIKART

Dans un portrait intitulé « ARASH DERAMBARSH : L’ACTIVISTE DU DOGGY BAG », le journal Technikart revient sur le parcours d'Arash Derambarsh dans une interview d'une page. 

L’avocat de Pete Doherty, de Kaaris et grand activiste pour la cause de la lutte contre le gaspillage alimentaire fait partie de ceux qui feront 2020 selon Technikart.



mercredi 12 février 2020

Arash Derambarsh TEDxEMLYON : Tomber 9 fois, se relever 10




Arash Derambarsh n'est pas seulement célèbre pour avoir redoublé 9 fois avant de devenir Docteur en droit et Avocat au Barreau de Paris. Très vite, il se bat avec contre le gaspillage alimentaire et parvient, avec des collègues, à faire voter la loi du 3 février 2016 qui empêche dorénavant les supermarchés de jeter leur nourriture invendue en France. Il reçoit le prix "Win Win", équivalent du Prix Nobel du développement durable. Le magazine "Foreign Policy" le classe alors dans les 100 personnalités mondiales de l'année 2016.. Ce véritable pourfendeur du gaspillage vient partager avec nous l'histoire d'un glorieux mais acharné combat contre l'échec. Arash Derambarsh est élu conseiller municipal à Courbevoie, Avocat au Barreau de Paris et Docteur en droit