samedi 5 mars 2011

Success story du livre : Taschen Books "Design, Art, Photo"

Taschen est une maison d'édition pour laquelle j'ai beaucoup d'affection. Je voulais depuis longtemps en faire un post sur mon blog.

Mon amie et talentueuse Lou Mollgaard (Public Relations France) m'a fait redécouvrir son catalogue.

Cette maison d'édition fait des livres intelligents, beaux et toujours culturels. Je conseille à chacun d'avoir au moins un livre de Taschen dans sa bibliothèque. Par exemple, cet exemplaire du réalisateur Spike Lee et Aaron Perry-Zucker sur Barack Obama (avec l'aide de tous les bloggueurs).

La grande aventure de Taschen débute en 1980, quand Benedikt Taschen, alors âgé de 18 ans, ouvre une boutique en Allemagne, dans sa Cologne natale, pour y revendre son immense collection de bandes dessinées. Un an plus tard, il publie déjà ses propres catalogues pour promouvoir ses marchandises, mais il ne percera vraiment dans le monde du livre d’art qu’en 1984. Cette année-là, il rachète les 40 000 invendus d’un ouvrage en anglais sur Magritte et les revend à une fraction du prix initial. S’intéressant très tôt à l’art, Taschen trouve les livres d’art trop chers et difficiles à trouver. Le succès de son entreprise audacieuse prouve qu’il n’est pas le seul à penser que le marché de l’édition d’art doit être démocratisé.

L'objectif de Taschen est donc de publier de fabuleux livres innovants et bon marché pour qu’ils soient à la portée de tout le monde tout autour du monde. Taschen ne se contente pas de suivre la mode mais de créer la tendance et l'événement.

HISTOIRE

Taschen débuta en publiant des collections de bande dessinée (Taschen Comic). Puis elle s'est ensuite fait connaître en proposant des livres d'art à bas prix, sur des thèmes habituellement ignorés des librairies traditionnelles, incluant également des sujets en marge tel que l'histoire de la photographie érotique ou pornographique, le fétichisme, l'art queer et homosexuel, ou des magazines pour adultes (dont de nombreux livres en collaboration avec Playboy). Taschen a eu une influence notable en donnant une visibilité à ces sujets controversés, tout en proposant en parallèle au grand-public ses autres publications : rééditions de bande dessinées, photographie d'art, peinture, art contemporain, design, mode, histoire de la publicité, cinéma et architecture.

L'ambition de l'entreprise est de publier des livres d'art, innovants et au design soigné, à des prix populaires. La série Icons par exemple, publie plusieurs nouveaux volumes chaque année à environ 7 euros, prix dérisoire pour des publications de collections d'art. Basic Art est une autre série populaire, d'environ 300 volumes dédiés chacun à un artiste en particulier, allant des plus célèbres artistes (tel Michel-Ange) à des artistes moins connus (tel Norman Rockwell).

Taschen a publié le second livre le plus cher de l'histoire de l'édition, GOAT (acronyme de Greatest of All Time), un ouvrage de 700 pages sur le boxeur Mohamed Ali à 12 500$, que le journal Der Spiegel désigna comme « la plus grande, lourde et brillante chose jamais publiée dans l'histoire de la civilisation ». Taschen publia également Sumo (1500$), rétrospective de Helmut Newton, et un volume en édition limitée Araki à 2500$.

Taschen est le leader incontesté dans son secteur, loin devant les autres maisons d'édition comme DAAB.

Enfin, Taschen possède aussi ses propres librairies à Berlin, Tokyo, Los Angeles, New York, Paris, Bruxelles et Copenhague.


TASCHEN France (Boutique)

2, rue de Buci
F-75006 Paris
Tel.: +33-1-40 51 70 93
Fax: +33-1-43 26 73 80


2 commentaires :

  1. Faire un article sur la concurrence, belle preuve de diplomatie !

    RépondreSupprimer
  2. Julia, cette maison d'édition fait un travail remarquable :)

    RépondreSupprimer